International Leprosy Association -
History of Leprosy

International Leprosy Association -
History of Leprosy

Database

St Gerardus Majella

Location

Category Leprosarium
Country Dutch Guiana
Address Paramaribo
Current Address Suriname

Notes

Souza Araujo described Gerardus Majella in 1924, at the Third International Leprosy Conference in Strasbourg: « Je pense que la léproserie de Gerardus Majella, par sa situation, doit être transformée en une station expérimentale de thérapeutique de la lèpre. Quant aux autre léproseries, elles peuvent être maintenues, car elles répondent aux exigences de la prophylaxie, à savoir qu’elles sont du type colonie agricole. »

« Je visitai « Gerardus Majella », à Paramaribo, le 23 février. C’est un asile plutôt qu’une léproserie dont le Père Nederveen est directeur ; supérieure, la sœur Marinus et directeur clinique, le Dr J Nassy. L’administration occupe 3 grands pavillons en bois, de 3 corps chacun, et est séparée des lépreux par une rivière. La ville des lèpreux est en dux parties : la première, de la rivière à l’église, dans un beau jardin, et la deuxième, de l’église au camp de football. L’asile a 30 maisonnettes de 2 chambres chacune, 15 pour les hommes, à droite, et 15 pour les femmes, à gauche, disposées sur une file. Il ya encore 12 maisonnettes pour 4 malades chacune, 6 pour chaque sese ; 1 pavillon pour les mineurs de quinze ansm avec séparation des sexes.

La disposition de ces maisonnettes est très pittoresque, isolées mais reliées entre elles par un trottoir de 2 mètres, couvert et qui va du premier au dernier chalet. Chaque lépreux a son compartiment séparé, arrangé avec confort et bon goût. Les lits sont du système européen, avec matelas et traversins. Les malades sont propres et bien vêtus. L’église au centre est très belle. Derrière l’église, à gauche, la salle de gymnastique, la grande cuisine commune, lingerie et lavoir. Encore quelques maisonnettes, puis la vacherie, l’étable, le pâturage et les potagers. Tous les lépreux valides des deux sexes travaillent aux plantations, au jardin, aux ateliers, à la lingererie, au lavoir, à l’atelier de couture, etc.

C’est un plaisir de voir la discipline, et le bien-être donné aux lépreux, gais et satisfaits, même les aveugles. Il y a des heures de travail, d’études, de respos, de gymnastique et de récréation. La musique donne des concerts. Le médecin donnait des injections hebdomadaires d’uile de chaulmoogra à 29 malades lors de ma visite, et 70 prenaient le remède par la voie gastrique.

Depuis 1910 jusqu’à 1921, la moyenne des isolés est de 115 ; décembre 1921, 156. Je garde une bonne impression de « Gerardus Majella », touvant, néanmoins, que sa position en ville est mauvaise, ses maisonnettes n’étant pas pourvues de toile métallique contre les moustiques et les mouches. » Souza Araujo cited in III Conférence Internationale de La Lèpre (Strasbourg - 28 au 31 Juillet 1923), (Paris: Librairie J-B Baillière et Fils, 1924): 412-3

Photographs of Saint Gerardus Majella

Textual and historical references for this leprosarium

Leprosaria - Historical References
Go back to previous page.